Correspondance Privée
Accueil du siteLa correspondance privée chez Free
Dernière mise à jour :
mardi 13 septembre 2011
Statistiques éditoriales :
19 Articles
1 Brève
0 site
31 Auteurs

Statistiques des visites :
403 aujourd'hui
0 hier
166922 depuis le début
   
Belote, rebelote, dix de der
jeudi 19 avril 2007
par Albert ARIBAUD

Un nouvel exemple, s’il en fallait, où Free prétend accepter un courrier mais le détruit en réalité au motif qu’il s’agit de spam... Bien que ce n’en soit pas ! Jean-Christophe Dubacq m’a autorisé à reproduire ici sa mésaventure ; je me suis juste permis de masquer son adresse e-mail dans les logs.

“J’ai eu un courrier (en fait beaucoup plus, mais au moins un) dont je suis sûr qu’il est légitime (c’est un courrier crypté contenant une signature de clé GPG) qui a été avalé et détruit sans autre forme de procès par le serveur MX de free.fr : (j’ai masqué une partie des informations par des *****)

Apr 17 21:02:40 lipn postfix/smtpd[30102] : DC9AD5A0056 : client=********.org[81.57.**.**] Apr 17 21:02:41 lipn postfix/cleanup[29768] : DC9AD5A0056 : message-id=<1176791702.812082.27875.nullmailer@********.net> Apr 17 21:02:41 lipn postfix/qmgr[2282] : DC9AD5A0056 : from=<********@********.net>, size=10687, nrcpt=1 (queue active) Apr 17 21:02:41 lipn postfix/smtp[30104] : DC9AD5A0056 : to=<*********@free.fr>, relay=mx1.free.fr[212.27.48.6], delay=5, status=sent (250 Spam Detected ; Discarded Email) Apr 17 21:02:41 lipn postfix/qmgr[2282] : DC9AD5A0056 : removed

Comme l’indique l’avant-dernière ligne, le serveur SMTP de free a accepté le courrier, sans pour autant le transmettre, ce qui est Mal(tm).

Pourquoi le serveur SMTP de free ne se contente-t-il pas de refuser le courrier (avec un code dans les 400, par exemple). Au moins, à la fin, des accusés de non-distribution seraient émis...

NB : je n’utilise jamais ou presque le webmail, je n’ai pas de filtres mails actifs, j’ai désactivé le blocage SMTP du port 25 sur ma freebox (comme si ça pouvait avoir quelque chose à voir, mais je le précise quand même), la machine "lipn" en question est serveur de courrier à l’extérieur du réseau Free (dans une université), le courrier n’était pas un spam ou un virus (ce sont uniquement des machines sous Linux qui parlaient entre elles).

Est-ce qu’il y a quelque chose à faire contre ça ? Ce filtre est-il débrayable d’une façon quelconque ?

—  Jean-Christophe Dubacq”