Correspondance Privée
Accueil du siteLe site "Correspondance privée"
Dernière mise à jour :
mardi 13 septembre 2011
Statistiques éditoriales :
19 Articles
1 Brève
0 site
31 Auteurs

Statistiques des visites :
0 aujourd'hui
826 hier
156001 depuis le début
   
Brèves
Problèmes avec les messages privés
jeudi 7 décembre

Pour je ne sais quelle raison, les messages privés que l’on m’envoie sur ce site m’arrivent sans aucun moyen d’identifier l’émetteur (pas de pseudo, pas d’adresse e-mail), donc de lui répondre ! Je regarderai ça en détail ce week-end... En attendant, j’essaie de répondre, quand la question n’a pas un caractère privé, via les brèves.

Si vous voulez me joindre réellement en privé, écrivez-moi.

Et pour la réponse à la première question, à savoir « avez vous en projet un accès en hébreu ? », eh bien... non, désolé, pas de projet de supporter d’autres langues que le français.

Courrier professionnels (article temporaire)
lundi 7 janvier 2008
par Albert ARIBAUD

Pour information, le bug qui frappe les envois de mail qu’on me fait depuis le site n’est manifestement toujours pas entièrement résolu. :(

J’ai ainsi reçu ce matin un mail de P., qui voudrait discuter dans les forums de ce site d’une question de licenciement consécutive à l’interception par l’employeur d’un courrier postal, et je me trouve dans l’impossibilité de lui répondre... Je le fais donc dans ce billet, et l’engage à m’écrire à l’adresse indiquée dans la brève en colonne droite sur la page d’accueil du site pour me confirmer qu’il a bien lu ceci.

Préambule : je n’ai pas ouvert de forums sur ce site. Il en existe bien d’autres qui à mon sens remplissent le mieux qu’ils peuvent le rôle de vecteurs de discussion. Ce site n’a pas vocation à être un lieu de discussion de plus.

Premier point, général : P., il faut consulter un avocat, de préférence spécialisé en droit prud’hommal. Les syndicats peuvent eventuellement vous y aider ; regardez aussi vos assurances, parfois elles intègrent une aide juridique. Il existe aussi des consultations dans les maisons de la justice, qui pourront vous donner de premières indications au moins.

Mais pour donner déjà quelques pistes, un courrier reçu sur le lieu de travail peut être une correspondance privée ou pas, selon ce qui est inscrit sur l’enveloppe ; si aucune mention n’est faite du caractère personnel du courrier, alors le courrier n’est pas personnel et l’employeur peut l’ouvrir. Si le courrier est marqué comme personnel, alors seul le destinataire peut l’ouvrir.

Dans votre cas, selon que ce courrier était personnel ou non, votre employeur a eu tort ou raison de l’ouvrir, et la procédure de licenciement est éventuellement entachée d’un vice si elle est fondée sur un acte illégal (voyez la rubrique sur le droit pour les références de textes).

Mais encore une fois, il vous faut consulter un avocat ; seul celui-ci vous donnera des réponses réellement dignes de confiance.

Amicalement, Albert.